Encore un débat : journaliste vs blogueurs ?

w_0390Ce troisième mardi du 19 mai était un peu particulier. En premier lieu notre conférencier qui s’est lancé dans la fosse aux lions a rapidement été interrompu par des questions. Pertinentes. Mais elles lui ont vite coupé le souffle. Ensuite, je me suis un peu sentie perdue dans les dédalles des considérations antagonistes journalistes vs blogueurs. Un débat qui fait perdre un peu de vue que justement les deux formats ne poursuivent pas le même but ni ne jouent la même fonction sociale. Ils ne devraient pas se retrouver sur des pôles opposés. Rien n’oblige les journalistes à être sur la défensive. Les blogues ne servent pas le même objectif que les médias traditionnels et, pour un professionnel de relations publiques à la recherche du pouls de l’opinion publique et de ses subtilités,  ils ne révèlent pas la même chose.

L’expression libre des blogueurs et les commentaires de ceux qui les suivent et y participent ne sont pas du même ordre que le cadre professionnel des journalistes ou des textes publiés dans les pages d’opinion du lecteur dans lesquelles on a soigneusement élagué les textes et choisi les titres. Rien là-dedans pour vous étonner? J’en conviens.

 C’est  pour cela que nous sommes retrouvés à quatre ou cinq participants sur le perron, dehors, au beau milieu de la prestation du conférencier. Une manière de sous-comité formé de personnes de différents horizons, dont une journaliste sympathique et pleine de bonne volonté, à partager une vision plus rassembleuse de la communication. Ce groupe s’est formé par hasard, en plein milieu du débat, sans doute parce qu’une bouffée d’air était salutaire. Et puis, on discutait ferme et on  a oublié le conférencier. Désolée. Mais ravie aussi.

Selon moi il faut passer à autre chose que le débat journaliste vs blogueurs. Il vaut mieux reconnaître les forces des formules des médias traditionnels et des médias sociaux ou du Web2.0, admettre leurs faiblesses et faire confiance à l’intelligence collective afin que d’un côté comme de l’autre chacun invente ou réinvente son rôle. Côté journaliste, cela ressemble parfois à de la résistance au changement, cette façon de juger de haut les blogueurs et de les entasser tous dans un même panier. Il est certain que la barre est haussée par les journalistes qui tiennent le discours du professionnalisme, des renseignements toujours exacts et vérifiés par de multiples sources, de l’objectivité et du détachement pour adopter une vision manichéenne du bien (leur pratique) et du mal de l’information (médias sociaux et autres). Ils choisissent eux-mêmes ce positionnement qu’ils souhaitent au-dessus de la mêlée. À mon point de vue, cette approche noble les honore et, dans cette optique, leur discours peut être salué car il a le mérite de prôner l’excellence.  À observer et à  suivre, très certainement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s